Le dichroscope permet d’observer le pléochroïsme dans toutes les gemmes anisotropes colorées, même s’il est faible/léger. Le gemmologue utilise 2 types de dichroscopes, basés sur le même principe. L’un est un dichroscope à œil, il a un champ plus large de vision, et l’autre est un dichroscope classique, mais dont le champ d’observation et de balayage est plus étroit.

ou

Dans toutes les gemmes à fort pléochroïsme (tourmaline, saphir,…), le pléochroïsme peut se voir à l’œil nu. L’intensité du pléochroïsme n’est pas liée à l’intensité de la couleur. Dans les ¾ des cas, il faut utiliser le dichroscope.

Les pierres biaxes présentant trois plans de vibration principaux et on peut y observer trois couleurs différentes, elles sont trichroïques, c’est-à-dire qu’elles peuvent montrer des couleurs différentes dans trois directions perpendiculaires, dans les directions intermédiaires, on perçoit des couleurs mélangées.

Le dichroscope fonctionne selon le principe de la polarisation de la lumière. 2 filtres polaroïds croisés côte à côte, en sélectionnant les vibrations lumineuses de manière différente alors on verra 2 couleurs différentes. En plaçant deux parties d’un filtre polarisant côte à côte et tourné à 90°, il est possible de percevoir les différences de couleurs de la pierre.

 

 

Notre œil perçoit les pierres selon les couleurs que celles-ci absorbent et transmettent  :

  • Une pierre blanche incolore est une pierre qui nous transmet la totalité des rayons colorés du spectre de la lumiére.
  • Une pierre noire est une pierre qui absorbe la totalité des rayons colorés du spectre de la lumière.
  • Une pierre colorée absorbe une partie du spectre de la lumière et transmet l’autre partie.

L’usage du dichroscope est très utile au lapidaire car il détermine dans quelle direction se trouve la meilleure couleur :

  • Saphir : bleu dans l’axe, bleu et vert dans les autres directions si la table est dans l’axe.
  • Émeraude : vert-bleu dans l’axe, vert-jaune dans les autres directions. Culturellement les anglo-saxons préfèrent les émeraudes vert-bleu, alors que les latins préfèrent les émeraude vert-jaune.
  • Cordiérite : la table est taillée dans la direction du bleu-violet.
  • Certaines tourmalines (les vertes par exemple) peuvent paraître noire dans une direction différente de l’axe optique

Réactions au Dichroscope

Voir Tableau récapitulatif des réactions au dichroscope

* * *


Related Posts

About the Author


Laisser un commentaire


Mail List

S\'inscrire à la Newsletter

Check your email and confirm the subscription