Appellation interdite

Les gemmes bénéficient d’une sorte d’« AOC », mais l’on trouve des « appellations interdites » et d’autres beaucoup plus fantaisistes et imaginatives.

Appellations Interdites

Chaque gemme a sa désignation spécifique et clairement définie. Cela n’empêche pas dans le commerce des pierres de trouver toutes sortes d’appellation dont certaines peuvent même prêter à confusion, puisque, par exemple, « l’Aigue-marine brésilienne » peut être source d’erreur car le Brésil est producteur également d’Aigue-marine. Dans le tableau ci-après, les pierres avec un « * » sont les pierres dont l’appellation interdite peut prêter à confusion car le pays dont il est question est également producteur de cette gemme naturelle.

Appellation les plus courantes

Appellations moins courantes

Appellations Fantaisistes

Après les appellations interdites, il y a également les appellations fantaisiste, elle se trouve souvent chez les lithothérapeutes, j’en ai récemment trouvé deux croustillantes sur le marché de Noël à Bordeaux  :

  • Opale microcline de la famille de la calcite (un genre de calcite orange)
  • Calcite bleue ou calcédoine (calcédoine bleue)

Sans compter le verre aventuriné orange très souvent vendu pour de la Pierre de Soleil.

 

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive et si vous avez d’autres appellations croustillantes, n’hésitez pas à m’en faire part.

* * *

 

Sources

http://thierry.chauvier.free.fr/appelint.html

http://www.gemmology.be/lexique/

http://a-mina.fr/article302.html

« Guide des pierres précieuses » W. Schumann


Category: Divers articles

Related Posts

About the Author


Laisser un commentaire


Mail List

S\'inscrire à la Newsletter

Check your email and confirm the subscription